Asprilla ? Non Firas Sakouhi……

La ligue deux, n’est pas simplement le grenier de la Une. Encore moins son antichambre. Certains joueurs de l’ancienne division d’honneur, seraient même les « omis » de la première division.

Firas Sakkouhi, le milieu hammam lifois en fait sûrement partie. Du haut de ses 22 ans, le natif de Rasdès, s’est imposé comme l’enfant prodige de l’entrejeu des verts.

Fort d’une perception spatiale remarquable, il excelle dans l’anticipation, à laquelle ajoute-t-il une prise d’information pertinente et suffisamment adaptée dans des espaces souvent fermés. Sa tendance à prendre des risques le protège d’hésitations du jeune âge et le propulse vers l’avant dans un jeu osé et créatif.

Tout cela nous rassure. Reste ce qui nous épate. Nous régale. Nous emplit d’étonnement joyeux. Sa technique dansante. Oui dansante. Le milieu Hammam Lifois, a ceci de proprement plastique qu’il joue avec son buste autant qu’avec ses pattes. Comme le faisait Asprilla. Rappelez-vous le jeu dansant du colombien, Faoustino du Parme des années 90. Eh bien ça rappelle ce mouvement plastique du buste qui trompe l’adversaire et lui donne le change, quand ce n’est pas le tournis. Le bas d’un côté, le haut de l’autre, volant dans les plumes du joueur, Firas, passe sa tête puis ses épaules enfin ses pattes, dans la stupeur des défenseurs, distraits par le mouvement. Incrédules. Trop tard quand ils réalisent la supercherie dont ils viennent de faire les frais.

Cela nous épate, reste ce qui nous émeut. Sakkouhi, ne triche pas. Il joue de bout en bout, sans calcul. Sans mauvais calcul. Sans bon calcul, non plus. Il fait ce qu’il peut. Ce qu’il veut et ce qu’on veut. Tandis que d’autres, beaucoup d’autres, lésinent sur l’effort, il se donne à fond sur chaque ballon, mène à son terme chaque attaque, va jusqu’au bout de l’action. Si cela nécessite six dribbles, il en fera six, et un septième au grand bonheur des passionnés.

Cela nous émeut, voici ce qui nous touche. Firas Sakkouhi est un garçon poli. Humble et jovial. Il donne ainsi une belle image du footballeur moderne, souvent éclaboussée par les frasques des uns et des autres.

Ne change pas s’il te plaît. Firas

Jamel HENI
L’article Asprilla ? Non Firas Sakouhi…… est apparu en premier sur Monde News.

Read




Shared from external source by AsiaNews Learn more
Partagé depuis une source externe En savoir plus

Read more...